Le coaching au service des “zèbres” 

Pour vivre votre vie de manière audacieuse plutôt que de la subir

Le coaching est un processus d’accompagnement individuel centré sur le présent et orienté vers le futur. Le passé est abordé à travers son incidence dans la vie actuelle de la personne.

Il possède une logique qui correspond bien au fonctionnement cérébral  des “zèbres” : être écouté, responsabilisé, apprendre et comprendre vite et bénéficier ainsi d’un accompagnement qui vise rapidement leur autonomie. L’approche et le rythme leur est souvent bien plus favorable que celui d’une psychothérapie classique.

Cet outil efficace prend en compte les besoins de l’individu dans sa globalité (cœur, corps et esprit) et considère tous ses domaines de vie (personnel/ professionnel, social, conjugal, familial, spirituel…).

 

 

Le coach s’appuie principalement sur l’écoute active et l’art du questionnement “empruntés à la maïeutique Socratique” ce qui permet le décodage des spécificités du fonctionnement de l’adulte à haut potentiel. Il l’aide à revisiter si besoin son passé avec ces nouvelles données ce qui facilite la compréhension de soi, de son environnement et de son histoire de vie. Ce cheminement favorise la découverte de ses propres ressources afin d’en ressentir la présence et la disponibilité.

Ce type d’accompagnement ne nécessite pas des années de travail, en cela il rend autonome, et surtout pas dépendant.

La réussite du coaching : un duo gagnant/gagnant

Selon les travaux récents de Jeanne Siaud Facchin, la posture du coach doit être spécifique, alliant “hypersensibilité émotionnelle, activité cérébrale intense et surtout bienveillance”.

La réussite de l’accompagnement dépend du cadre relationnel neutre, bienveillant et authentique fixé par le professionnel. C’est le partenariat entre l’accompagnant et l’accompagné, la relation qui s’établit entre eux qui est la véritable clé du changement :

  • L’accompagnant est tenu de tout mettre en œuvre pour trouver les indices, au-delà des apparences qui permettront à l’accompagné de se révéler.
  • Quant à l’accompagné, il s’engage à chercher au fond de lui-même ses véritables besoins et envies, pour se mettre en mouvement et redevenir acteur de sa vie.

Le coaching nécessite le plein engagement du bénéficiaire :

  • L’envie de changer, d’aller mieux, c’est la condition du véritable passage à l’action
  • La volonté sincère de se remettre en question, d’élargir son point de vue
  • La confiance pour construire ensemble une relation basée sur le respect, l’honnêteté et la confidentialité des échanges
  • La coopération qui privilégie la responsabilité et le sens de l’initiative.

Les outils 

L’approche, issue principalement de la Psychologie transpersonnelle et humaniste est résolument intégrative et contemporaine. Elle repose sur les ressources de chacun et met l’accent sur la qualité de la relation entre l’accompagnant et l’accompagné.

Chaque proposition est “personnalisée”, les moyens utilisés sont co-construits à partir de la demande et des besoins exprimés.

Ces moyens peuvent être des techniques / outils de coaching, de développement personnel, de thérapie – relation d’aide psycho-corporelles. Ils sont issus de :

  • la psychologie Jungienne, la psychologie positive , l’approche centrée sur la personne (Rogers),
  • l’approche systémique (relations – génogramme familial),
  • les approches orientées solutions (Analyse transactionnelle, PNL, Communication non violente),
  • les outils psycho-corporels (pleine conscience – visualisations – libération émotionnelle)
  • la méthode des 2 points de Richard Bartlett ( thérapie quantique)
  • le Coaching

Les modalités

Durée
La durée moyenne se situe entre 6 et 12 séances d’1 h – 1 h 15 (sur une période de 3 à 12 mois). Bien évidemment, c’est un travail “sur-mesure”, sa durée est donc variable et fonction des attentes ou objectifs que la personne souhaite atteindre.

Première séance
La première séance est une vraie séance de travail. Elle initie le processus de changement et nécessite pour l’accompagnant la mise en œuvre de moyens et d’outils identiques à ceux utilisés lors des séances suivantes. Elle permet l’analyse de la demande, le recueil des attentes, l’évaluation des possibles “résistances » et sert à fixer le cadre d’intervention. Elle initie l’alliance thérapeutique et valide pour les deux parties l’envie de travailler ensemble.

Nos engagements réciproques